Au détour d’une rue
Au détour d’une rue
Au détour d’une rue
Au détour d’une rue
Au détour d’une rue
Au détour d’une rue
Au détour d’une rue
Au détour d’une rue

Au détour d’une rue

Réalisation d’un hôtel 4 étoiles sur la prairie de Mauves
à Nantes
janvier 2012

A l’est de Nantes, La Prairie des Mauves se cale entre les rouages du trafic périphérique et une zone industrielle.
Le site est une zone naturelle sauvegardée servant de bassin de rétention des eaux en cas de grande crue. La parcelle est occupée par une association Nantaise proposant ces terres aux jardiniers.
Elle dispose ainsi de diverses orientations et points de vue. Une orientation diurne au sud sur la Loire et l’île Héron. Des orientations diurnes et nocturnes au sud-ouest et au nord-est sur la pointe de l’île de Nantes et le boulevard de la Prairie des Mauves. Et une orientation nocturne à l’ouest sur Nantes. Cette logique jour et nuit influe sur les orientations des éléments programmatiques.

Le parti est pris de venir en bordure ouest de la parcelle implantant le bâtiment dans des caractéristiques typiquement urbaines. Un monolithe respectant la topographie actuelle.

Le site est une cuvette. Il est un outil technique et fonctionnel en cas de forte montée des eaux. Le but est éviter la formation de nouveaux obstacles aux eaux. Le bâtiment prend la forme d’un parallélépipède rectangle posé à l’angle du chemin des Bâteliers et du chemin piétonnier au sud.
Le volume semble flotter laissant entrevoir ses dessous, lieu de glissement vers l’entrée principale du bâtiment. Son centre prend la forme d’un atrium reliant le dessous au dessus. Le volume dispose d’une façade très monolithe, rectiligne et lisse sur l’extérieur en opposition à une façade intérieure plus accidenté.