Le sensible entre actuel et virtuel
Le sensible entre actuel et virtuel

Le sensible entre actuel et virtuel

Mémoire de fin d’étude
juin 2011
sous la direction
de Pascal Amphoux

Dans le conte de Margery Williams Bianco intitulé The « Velveteen Rabbit », un lapin en peluche, insignifiant parmi la masse entassée au coin d’une chambre, prend âme au fur à mesure qu’un petit garçon lui porte de plus en plus d’attention. Les sentiments ressentis envers la peluche l’ancre dans la réalité.

Lors de l’élaboration d’un projet architectural, l’existence d’une part sensible lui confère-t-elle une réelle existence? Comment transmettre le sens d’un projet à travers seulement sa représentation ? Comment connaître les moyens de passer d’un espace intellectuel virtuel à un espace physique actuel ?