Sur les franges de l’agriculture
Sur les franges de l’agriculture
Sur les franges de l’agriculture
Sur les franges de l’agriculture
Sur les franges de l’agriculture
Sur les franges de l’agriculture
Sur les franges de l’agriculture
Sur les franges de l’agriculture
Sur les franges de l’agriculture
Sur les franges de l’agriculture

Sur les franges de l’agriculture

Étude prospective sur la commune de Ste Gemmes-sur-Loire
Maine et Loire
juin 2013
avec Esthel Lenain et Pablo Bellanger

Située à la périphérie immédiate d’Angers et à la confluence de la Loire et de la Maine, la fertile campagne alluviale de Sainte Gemmes-sur-Loire est une terre de tradition agricole.
La dominante maraîchère et horticole de la commune s’est renforcée, depuis les années 1970. On la surnomme d’ailleurs «le triangle vert» en raison de sa forme et de sa vocation agricole.

L’activité agricole constituent aujourd’hui un véritable patrimoine. Deuxième employeur de la commune, le triangle agricole est tout d’abord un lieu de travail et de production. À ce titre, c’est un acteur majeur de la vie économique et sociale de la commune.

À la confluence des eaux s’ajoute celle de deux grandes voies douces, le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle et celui de la Loire à vélo. Ainsi convergent vers Sainte Gemmes-sur-Loire deux flux touristiques qui aujourd’hui contournent la ville par ses berges. Les deux lignes de bus qui desservent le Lycée agricole du Fresne au nord de la commune et le centre ville au Sud sont déconnectées. Elles ne permettent pas d’irriguer le territoire rural mais néanmoins actif et habité de Sainte Gemmes-sur-Loire.

Le réseau des navettes gemmoises est un projet de société coopérative proposant trois lignes de transport à la demande. « Le chemin des cultures gemmoises », reliant Le Fresne et le bus n°5 à la ligne A du tramway Angevin, dessert et devient la vitrine des cultures agricoles, sportives et culturelles de Ste Gemmes-sur-Loire :

« Partons du Lycée et école d’enseignements supérieurs du Fresne,
Glissons le long du talus ferroviaire et de ses hameaux adossés,
spectateurs du mouvement incessant des prairies de la Baumette.
Arrêtons-nous au «Gîte horticole»,
étape sur le chemin de St Jacques de Compostelle,
lieu d’échanges et d’exercices du savoir-faire gemmois.
Rampons sous la voie ferrée et découvrons le reste du chemin
sillonnant entre hameaux et champs.
Faisons une halte à «L’observatoire d’expériences»,
centre d’expérimentations et d’observations horticole.
Entre serres et maraîchages, exerçons-nous à la culture sportive
aux Formalets,
avant d’entamer le dernier tronçon liant Les Formalets au
domaine coopératif de Frémureau.
La navette file alors en direction du centre Angevin,
à la découverte de ses quartiers résidentiels,
avant d’atteindre la ligne A et le cœur Angevin ».